Mains de Femmes dans le Rêve

Médiations Artistiques et Energétiques

Des Mains pour Ecrire Danser Voir Méditer Jouer Dessiner Tisser

avec

Simplicité Sérénité Solution

pour

OSER ETRE

Sauvage, Soyeuse, Solaire

Un chemin de liberté vers une Ecologie Féminine

Permission pour les Enfants Intérieurs des Grandes 🤗

Ateliers Mains dans le Rêve

Vous choisissez la date, le lieu, le thème entre amies…et

Pokawa Eurêka Yapluka

BénéVole

💖💛💓 Prestation Offerte pour les Associations et/ou Structures qui oeuvrent pour les Femmes 🤗

Dans la tradition des indiens Navajos, une légende dit que : La Femme Araignée transmet son Art du Tissage à La Femme qui change.

Si tu es venue me voir, c’est peut être parce que tu souhaites vivre de manière à connaitre le bonheur d’ « être jeune dans la vieillesse et vielle dans la jeunesse », comme je le dis, c’est à dire à avoir en toi un bel ensemble de paradoxes maintenus dans un équilibre parfait.

N’oublie pas que le terme paradoxe est à prendre au sens d’idée contraire au sens commun. Cela s’applique à la grand mère, la gran madre, la plus grande des femmes , car elle est train de devenir une femme sage, qui assure la cohésion des capacités de la psyché profonde, illogiques en apparence, mais fondamentalement empreintes de grandeur.

Ces grands attributs paradoxaux sont, globalement: posséder la sagesse tout en cherchant sans cesse à apprendre; Etre à la fois spontanée et fiable; follement créative et constante; audacieuse et vigilante; entretenir la tradition et posséder une authentique originalité. Tu verras, je l’espère, que tu possèdes dans une certaine mesure tous ces attributs, que ce soit en puissance, en partie ou intégralement.

Si tu es intéressée par ces contradictions divines, tu es intéressée par l’archétype mystérieux et fascinant de la femme sage, dont la grand mère est l’une des représentations symboliques. L’archétype de la femme sage appartient aux femmes de tout âge et il se manifeste de manière unique, sous des formes particulières, dans la vie de chacune d’elles.

Parler de l’imago profonde de la grand mère en tant que l’un des aspects majeurs de l’archétype de la femme sage n’est pas parler de l’âge chronologique ou d’une étape de la vie féminine. Une grande perspicacité, une grande prescience, une grande paix, une grande expansivité, une grande sensualité, une grande créativité, une grande acuité et une grande audace dans l’acquisition des connaissances, c’est à dire ce qui fait la sagesse, n’arrive pas d’un coup, à un certain âge, et ne vient pas se poser comme un manteau sur les épaules d’une femme.

Une grande clarté de l’esprit et de la perception, l’amour dans ce qu’il a de plus grand, une grande connaissance de soi, ample et profonde, la sagesse qui croit en finesse au fur et à mesure qu’on applique…tout cela constitue toujours  » une œuvre en cours  » quel que soit le nombre des années. Souvent, c’est à travers les accidents de la vie, envols de l’esprit, erreurs de parcours, ou plus tôt , ou plus tard, que l’on construit la « grandeur », par rapport au simple « ordinaire ». Ce qui est récolté après la catastrophe ou la bonne fortune…l’esprit, le cœur, le mental et l’âme de la femme le forment, puis le mettent en pratique…jusqu’à ce qu’elle ne soit pas seulement compétente à sa manière paradoxalement sage…mais souvent aussi maitresse de sa façon de vivre, de voir et d’exister.

Extrait La Danse des Grands-Mères Clarissa Pinkola Estès

%d blogueurs aiment cette page :